Le vendredi 28 mars 2014 nous avons accueilli Arnaud Maïsetti et Jérémie Scheidler pour une lecture-performance intitulée Saint-Just & des poussières.

Arnaud Maïsetti est écrivain. Principaux ouvrages : « Où que je sois encore… (Seuil, 2008), « Seul, comme on ne peut pas le dire », Koltès (publie.net, 2008), La Mancha (avec Jérémy Liron, Nuit Myrtide, 2009), Anticipations (publie.net, 2010 et 2013), Affrontements (publie.net, 2012). Et de nombreux textes sur son site : arnaud maïsetti | carnets.

Jérémie Scheidler est vidéaste, réalisateur et metteur en scène. Ses films, dispositifs pour la scène et mises en scène de spectacles sont répertoriés sur son site : jeremiescheidler.com.

>>> mediatheque-suresnes.fr | carnets | Arnaud Maïsetti | Jérémie Scheidler | publie.net >>>

 

Romancier, poète et musicien, Gilles Amalvi explore les hybridations de genre et de discours dans des fictions poétiques construites à partir de dispositifs sonores imaginaires (Une fable humaine, Le Quartanier) ou d’enquête policière d’anticipation paranoïaque (Aïe ! Boum, Le Quartanier).

Lorsqu’il a imaginé Les Poèmes de Clint Eastwood, le label Vert Pituite lui a proposé une collaboration avec le duo One Lick Less (Julien Bancilhon, guitare slide et Basile Ferriot, batterie) pour une création dans le cadre de la programmation « Reprends-moi fort » (les Voûtes, Paris, mars 2013).

Bien décidés à poursuivre cette expérience de création d’un univers original né de la rencontre d’un poète du détournement et d’un duo plongeant ses racines dans le blues, la folk et le rock indé, Gilles Amalvi & One Lick Less étaient sur la scène de la médiathèque de Suresnes le 22 novembre 2013.

>>> mediatheque-suresnes.fr | Gilles Amalvi | One Lick Less | Vert Pituite la belle >>>

ricordiLe vendredi 16 janvier prochain, nous accueillerons Christophe Grossi, à l’occasion de la sortie de ses Ricordi (éditions L’Atelier contemporain), pour une lecture-performance, en compagnie de la pianiste Vanessa Wagner, intitulée L’Italie dans le dos.

Christophe Grossi, né en 1972, a été successivement libraire (aux « Sandales d’Empédocle »), chargé des relations avec les libraires (pour « Les Solitaires intempestifs » et « Sabine Wespieser éditeur »), libraire en ligne (pour « ePagine »). Il anime depuis 2009 le site « déboîtements » (www.deboitements.net) qui est son laboratoire d’écriture. Il a publié en 2011 un récit sous la forme d’un road-novel : Va-t’en va-t’en c’est mieux pour tout le monde (publie.net et publie.papier). Il a aussi publié plusieurs proses poétiques en revues, papier ou numérique (Inventaire/Invention, Prétexte, Livraison, d’ici là, remue.net, Le Bateau…).

Pianiste curieuse, Vanessa Wagner aime voyager à travers le vaste répertoire, celui du piano-forte qu’elle pratique, jusqu’à la musique de notre temps, celle de Pascal Dusapin notamment. Son jeu sensible et réfléchi, sa personnalité discrète, ses choix artistiques éclectiques et engagés font d’elle une musicienne singulière. Les Victoires de la Musique la consacrent « Révélation soliste instrumental » en 1999. Depuis, elle se produit partout dans le monde (festivals renommés, grandes salles françaises et étrangères…). Chambriste recherchée, elle partage volontiers la scène avec ses amis musiciens mais elle aime aussi travailler avec des chanteurs, particulièrement Karen Vourc’h et Georg Nigl. Ses enregistrements d’œuvres de Rameau, Mozart, Haydn, Schumann, Brahms, Rachmaninov, Scriabine, Debussy, Berio, Schubert, Ravel, ont tous été couronnés de nombreuses récompenses en France ainsi qu’à l’étranger. Musicienne complète, Vanessa Wagner aime créer des projets originaux, des concerts mêlant pianos d’époque et pianos modernes, le travail avec des danseurs, des vidéastes, ou encore avec Murcof, musicien électronique réputé. Elle est également Directrice Artistique du Festival du château de Chambord.

Présentation de Ricordi : http://www.r-diffusion.org/index.php?ouvrage=LAC-14

Un entretien filmé avec Christophe Grossi (Un livre 2.0 / Un livre, un jour) : http://deboitements.net/spip.php?article666

La revue de presse de Ricordi : http://deboitements.net/spip.php?article662

16 janvier 2015, 20h, médiathèque de Suresnes, entrée libre
Réservation sur le site de la médiathèque, à partir du 16 décembre : RESERVATION

Accès médiathèque : Tramway T2, arrêt Belvédère ou Transilien L, arrêt Suresnes-Mont-Valérien, localisation : google map

>>> mediatheque-suresnes.fr | Christophe Grossi | l’atelier contemporain | publie.net >>>

Visuel_lecture SuresnesLe vendredi 28 mars prochain nous accueillerons Arnaud Maïsetti et Jérémie Scheidler pour une lecture-performance intitulée Saint-Just & des poussières.

Arnaud Maïsetti est écrivain. Principaux ouvrages : « Où que je sois encore… (Seuil, 2008), « Seul, comme on ne peut pas le dire », Koltès (publie.net, 2008), La Mancha (avec Jérémy Liron, Nuit Myrtide, 2009), Anticipations (publie.net, 2010 et 2013), Affrontements (publie.net, 2012). Et de nombreux textes sur son site : arnaud maïsetti | carnets.

Jérémie Scheidler est vidéaste, réalisateur et metteur en scène. Ses films, dispositifs pour la scène et mises en scène de spectacles sont répertoriés sur son site : jeremiescheidler.com.

« Quelqu’un cette nuit a flétri mon cœur et je ne veux parler qu’à vous… »
Saint-Just (Discours du 27 juillet 1794 (9 Thermidor), tel qu’il a été écrit, et qui n’a jamais été prononcé)

28 mars 2014, 20h, médiathèque de Suresnes, entrée libre
Réservation : 01.41.18.16.69

Accès médiathèque : Tramway T2, arrêt Belvédère ou Transilien L, arrêt Suresnes-Mont-Valérien, localisation : google map

>>> mediatheque-suresnes.fr | carnets | Arnaud Maïsetti | Jérémie Scheidler | publie.net >>>

CONTRE
performance unique et non reproductible
textes/voix/musique/images
françois bon/philippe de jonckheere/dominique pifarély

Le vendredi 26 avril 2013, nous avons accueilli François Bon, Philippe De Jonckheere et Dominique Pifarély pour la deuxième édition de Lectures en scène. Habitués à travailler ensemble des propositions originales pour la scène, notamment le spectacle Formes d’une guerre, ils sont venus à la médiathèque pour la création de CONTRE.

Le titre et l’inspiration proviennent d’une série de Philippe De Jonckheere sur desordre.net : Contre. Une fois par jour, contre, au moins essayer. Et tenir, tenir le plus longtemps possible, contre.

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.